La lettre d'information

Efficacité Énergétique

Retour d'expérience technique

La rénovation de l’éclairage dans les gymnases : Thonon Agglomération et Cluses

Les gymnases sont des équipements ayant des durées d’utilisation souvent longues et répétées sur de nombreux jours de la semaine, liées aux usages scolaires, sportifs et associatifs, et ce tout au long de l’année. Ainsi l’éclairage est souvent le premier poste de consommation énergétique de ces bâtiments.

Thonon Agglomération : Gymnase du collège de Margencel

Démarche et planning :

  • Audit énergétique en 2019 indiquant que 64% des consommations d’énergie du bâtiment étaient liées à l’éclairage.
  • Étude photométrique par un fournisseur début 2022.

  • Commande des éclairages LED selon les plans de calepinage proposés dans l’étude photométrique au printemps 2022.
  • Travaux réalisés en régie en juillet et août 2022.

Coût des travaux :

  • Gymnase : 55 000 € pour les deux terrains omnisports, de 1100 m² et 550 m², ainsi que la salle d’escalade (qui comporte deux murs ayant un éclairage dédié).

Économies d’énergie et financières :

  • Gymnase : Réduction des consommations d’énergie de l’ordre de 60% par rapport à la période avant travaux et gain financier de 5 500 € pour les 6 derniers mois de 2022. En l’espace de 5 ans, cet investissement sera complètement rentabilisé : la hausse actuelle des coûts de l’électricité devrait même accélérer la rentabilité de ces travaux.

Les travaux de rénovation ont conduit à l’amélioration du confort pour les usagers (couleur plus proche de la lumière naturelle) et à diviser par deux la puissance appelée sur le réseau électrique passant sur une même période de 50 kW à 25 kW. Ces travaux contribuent également à diminuer la fréquence de la maintenance, et donc les coûts associés, avec une durée de vie plus élevée pour la technologie LED.

Une étude photométrique, qu’est-ce-que c’est ?

Une étude photométrique est une étude qui permet de dimensionner l’éclairage adapté aux usages des bâtiments et également de chiffrer le matériel à installer.

Dans une étude photométrique, le concepteur vient implanter dans une étude 3D des éclairages adaptés aux besoins en respectant les critères définis au préalable tels que :

  • Couleur : la température de couleur est exprimée en Kelvin (K). Plus la température est faible, plus la lumière sera dite « chaude », plus la température est élevée plus la lumière sera « froide ».
  • Niveau d’éblouissement : dans un équipement sportif, l’objectif est de limiter l’éblouissement des usagers.
  • Éclairement lumineux : (en lux) dans un gymnase l’objectif est d’atteindre en général une valeur de 300 lux pour une pratique sportive scolaire ou d’entrainement et 500 lux dans le cas de certaines compétitions. Le niveau d’éclairement choisi va grandement conditionner la puissance électrique des équipements installés et donc la consommation d’énergie liée.
  • Uniformité : elle permet de justifier de la bonne répartition et diffusion de la lumière dans tout l’espace à éclairer sans créer de zones trop sombres ou sur-éclairées.
  • Zones d’implantations possibles des matériels : cheminements techniques, poutres, supports existants.

Pour des équipements sportifs, cette étude va permettre de dimensionner l’éclairage des espaces de pratiques en fonction des besoins spécifiques liés à chaque sport.

Cluses : Gymnase et Boulodrome

La ville de Cluses a rénové l’éclairage d’équipements sportifs avec le relampage du gymnase des écoles privées (projecteurs) et du boulodrome (tubes LED).

Démarche et planning :

  • Cahier des charges réalisé fin 2020 par le Syane.
  • Une demande de devis a été faite en décembre 2020.
  • Demande de subvention DSIL (Dotation de Soutien à l’Investissement Local) en janvier 2021.
  • Réalisation des travaux lors de l’été 2021 par une entreprise privée, lorsque les bâtiments n’étaient pas occupés.
  • Réception en juillet 2021.

Coût des travaux :

  • Gymnase : 12 500 € pour une salle de 960 m²
  • Boulodrome : 26 700 € pour 1400 m² de boulodrome et 300 m² d’espaces annexes

Economies d’énergie et financières

  • Gymnase : 70% d’économies sur la consommation d’électricité 2022 par rapport à la situation avant Covid soit 4 540 € d’économie financière pour 2022
  • Boulodrome : 47% d’économies sur la consommation d’électricité 2022 par rapport à la situation avant Covid soit 4 460 € d’économie financière pour 2022

Aides financières de la rénovation énergétique ...

... Dossier

ZOOM

Aide financière spécifique 2023 : le Fonds Vert

Effectif depuis le mois de janvier 2023, le fonds vert est un dispositif destiné à accélérer la transition écologique dans les territoires.

Sur la Haute-Savoie, 1,65 millions d’euros sont destinés à la rénovation énergétique des bâtiments, le développement des énergies propres ainsi que les réseaux urbains de chaleur.

Ce fond permettra de financer jusqu’à 20% des dépenses liées à la rénovation (plafonnées par projet à 1 million d’euros) pour des projets à forte réduction des consommations énergétiques et baisse des gaz à effet de serre.

L’aide sera attribuée aux projets les plus vertueux atteignant un minimum de 30% d’économie d’énergie finale par rapport à une situation d’origine (un audit énergétique devra justifier cette baisse).

Des actions dites à gain rapides pourront également être financées si elles présentent un fort retour sur investissement (pilotage et régulation de chauffage, modernisation éclairage…).

Une priorité sera donnée aux projets qui s’inscrivent dans un contrat de relance et de transition écologique (CRTE) ou tous les programmes contractualisés avec l’Etat (tels que « petites villes de demain », « action cœur de ville », …).

Fonds vert logo

Une collectivité peut postuler au Fonds Vert si :

  • Le projet est suffisamment avancé et se trouve à minima en phase APD (mais les travaux ne doivent pas avoir démarré).
  • Les économies d’énergie issues de ce projet seront supérieures à 30% (un classement étant réalisé, il est préférable de viser un maximum d’économies d’énergie et que le projet permette à minima une économie d’énergie supérieure à 40%).
  • Le projet permet une baisse d’émission de gaz à effet de serre.

Une première évaluation des projets sera effectuée pour les dossiers déposés avant le 1er mai 2023. S’il reste des fonds, le reliquat permettra de financer les projets déposés après cette date.

Vous trouverez joints la circulaire préfectorale ainsi que le tableau de mise en œuvre du fonds vert pour le département.

Les modalités de dépôts des offres se trouvent sur le site Aides Territoires.

Pour les collectivités adhérentes au service de Conseil Energie, vous pouvez vous rapprocher de votre conseiller.ère pour obtenir des informations et être accompagnées dans le montage du dossier.

ZOOM

Aide financière : le FEDER

Le programme européen FEDER permet de financer entre autres des projets dans le domaine de la transition énergétique et l’environnement (Priorité 2).

A ce titre 77 M€ sont fléchés sur les « bâtiments tertiaires publics » pour un dépôt au fil de l’eau, ceci depuis mi-janvier 2023 en région Auvergne-Rhône-Alpes. A noter que les projets ayant déjà engagé des dépenses restent éligibles s’ils respectent les conditions du dispositif, si les travaux ne sont pas terminés et si le bâtiment n’a pas d’activité économique au sens de la Commission européenne (soit éligible au régime des aides d’Etat).

 

Le FEDER soutiendra :

  • Les projets de réhabilitation énergétique et de construction de bâtiments tertiaires publics hors bâtiments sportifs (piscines, gymnases…), de loisirs, touristiques, culturels, de santé, de service à la population et d’hébergement.
  • Les projets de réhabilitation énergétique et de construction de bâtiments d’éducation et
    d’enseignement supérieur : écoles, collèges, lycées, universités (y compris internats, logements de fonction et gymnases intégrés au site).

 

Les critères d’éligibilité des projets sont les suivants :

  • Être à minima au stade APD
  • Justifier d’une demande de subvention d’au minimum 50 000€
  • Justifier de 40% d’économie d’énergie hors production d’énergie ET être à minima en classe énergétique C après travaux
  • Une étude thermique selon la méthode Th-Ce-ex devra être fournie
  • Pour la construction de bâtiment une labellisation E3C1 au minimum

 

Eléments financiers :

  • Pour la rénovation : les dépenses éligibles sont calculées sur la base d’un coût unitaire forfaitaire de 469 € HT/m2 SRT (surface au sens de la Réglementation Thermique) ou SHON rénovée
  • Pour la construction les dépenses éligibles sont :
    • Travaux
    • Dépenses liées à des fonctions environnementales telles que mur végétalisé, toiture végétalisée, récupération eau de pluie, réduction des déchets, conservation de la biodiversité…
    • Dépenses liées à l’obtention d’une labellisation.

À l’issue de la phase d’instruction de chaque dossier, l’autorité de gestion applique un taux d’intervention FEDER qui dépendra notamment du cadre règlementaire (régime d’aides, AAP…), des cofinancements et des disponibilités financières du programme. Pour le territoire ex-rhônalpin le taux moyen d’intervention FEDER est de 40%.

Pour de plus amples informations sur le dispositif, consultez le DOcument de Mise en Œuvre (DOMO) de l’action « mesures d’efficacité énergétique dans la rénovation et la construction des bâtiments » – priorité 2 – action 2.2.1.2 – sur le site internet du FEDER.

Pour toutes informations complémentaires n’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller.ère énergie du Syane ou à contacter le chargé de mission FEDER en région : François MAYOT à l’adresse mail : francois.mayot@auvergnerhonealpes.fr

ZOOM

Aide financière : Aide chaleur renouvelable

Les projets d’installations de chaufferie bois, solaire thermique ou géothermie sont éligibles à des aides sur tout le département de Haute-Savoie. En neuf ou en rénovation, les projets peuvent être accompagnés aussi bien pour la partie étude que pour l’investissement. Les études d’aide à la décision sont prises en charge jusqu’à 70% pour vérifier la faisabilité et le dimensionnement des installations d’énergies renouvelables. Et les travaux peuvent bénéficier d’aides forfaitaires accessibles au fil de l’eau.

Le Syane est mandaté par l’ADEME pour la gestion de l’aide chaleur renouvelable. Faites appel à l’aide chaleur renouvelable pour le financement, des conseils et un accompagnement à la réalisation de votre projet. Pour les collectivités adhérentes au service de Conseil Energie, vous pouvez vous rapprocher de votre conseiller.ère pour obtenir des informations sur cette aide.

Le dispositif d’aides de la FNCCR ACT’EAU pour renforcer l’efficacité énergétique des piscines et centres aquatiques se clôture le 16 avril 2023. Les candidatures sont à déposer au fil de l’eau. 

Veille réglementaire : RE2020

La réglementation environnementale 2020 est entrée totalement en vigueur depuis le 1er janvier 2023.

RE-2020

La nouvelle réglementation environnementale 2020 (RE2020) renforce les exigences énergétiques issues de la réglementation thermique 2012 (RT2012) et élargit le champ des exigences en rendant obligatoire l’évaluation des émissions de gaz à effet de serre (GES) des bâtiments neufs sur tout leur cycle de vie et en imposant des valeurs seuils à ne pas dépasser.

 

Que ce soit en tant que maître d’ouvrage (preuve d’exemplarité) ou en tant que responsable de l’instruction des permis de construire, les collectivités sont aujourd’hui confrontées à la mise en application de cette nouvelle réglementation RE2020.

 

Les grandes nouveautés de cette réglementation sont :

  • Prise en compte du bilan carbone de la construction et des énergies (indicateurs Ic énergie et Ic construction)
  • Amélioration du confort d’été avec un nombre d’heures d’inconfort maximal à ne pas dépasser
  • Construire selon les principes bioclimatiques (indicateur Bbio)
  • Prise en compte des consommations d’énergies primaires renouvelables : lors de l’usage du bois, un coefficient d’énergie primaire de 0 permet d’annuler les consommations (promotion de l’énergie bois)
  • Baisse du coefficient de conversion d’énergie primaire d’électricité : passage de 2.58 à 2.3 (promotion de l’énergie électrique)

 

Pour plus d’information, vous pouvez consulter la rediffusion de la conférence technique organisée par le CEREMA et l’association Ville et Aménagement Durable en octobre 2022 :

Les témoignages variés et complémentaires des experts du Cerema, de bureaux d’études, de la DREAL et des entreprises ont permis de souligner les évolutions notables que va amener cette réglementation, l’enjeu de mieux prendre en considération l’évaluation carbone des matériaux au plus tôt dans le projet et l’importance de favoriser le dialogue entre les parties prenantes.

Les échanges ont également porté sur l‘instruction des permis de construire et ont illustré les exigences précises liées à cette nouvelle réglementation ainsi que les possibilités de dialogue et de concertation avec les pétitionnaires en vue d’améliorer les projets.

Information sur les énergies renouvelables

Instrumenter pour mieux connaitre le potentiel de production d’énergie renouvelable local

C’est dans ce cadre que le Syane, sur sollicitation de la commune et de la communauté de communes de Chamonix-Mont-Blanc, vient d’équiper 3 sites à proximité directe du tunnel du Mont-Blanc de sondes de mesures de débits et de températures. L’objectif de ces mesures, qui vont être menées durant un an, est double.

 

D’une part, pour vérifier la pertinence de valoriser, au travers d’un réseau public de chaleur, l’énergie thermique contenue dans les eaux d’exhaure du tunnel du Mont-Blanc. En effet, le long de ses 11km, la voûte du tunnel collecte les eaux d’infiltration des près de 3000m de montagne qui la dominent. En sortie, côté français, les premières mesures indiquent une température proche de 17°C, soit l’équivalent de la température que l’on pourrait trouver 200m sous nos pieds… mais sans besoin de forer !

 

D’autre part, pour identifier l’opportunité de réaliser une installation de production d’hydroélectricité, pour une puissance estimée à plusieurs centaines de kilowatts.

 

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre du dispositif d’aide à la décision proposé par le Syane à ses adhérents, avec un pilotage des études et une prise en charge financière à hauteur de 70% de leur montant TTC. 

Agenda

  • 21 au 23 mars : salon – BePOSITIVE, à Lyon, réunira les acteurs de quatre domaines de la transition énergétique (nouveaux systèmes énergétiques, énergie dans le bâtiment, solutions constructives et bois énergie).

  • 30 mars : conférence – La rénovation énergétique en région à travers le projet BAPAURA, est organisée à Saint-Étienne par AuraEE. 
  • 5 avril : journée technique – Décarboner les territoires avec des réseaux de chaleur au bois, est organisée à Ambilly (74) par le Syane en partenariat avec le CIBE.

DÉLÉGUÉ(E)S

Extranet dédié aux élus du Syane

COLLECTIVITÉS ADHÉRENTES

Outils et informations pratiques

Date à retenir

11/04/2024

à 13h30

Aller au contenu principal